Tribulations d'un ourson en cuisine

Jantchi, chronique coréenne à Paris

Jantchi est un restaurant coréen bien connu des asiatiques de la capitale. La queue qui s’étend devant le restaurant le samedi midi ne trompe pas, c’est effectivement très bon. Plus classieux que les cantines comme Higuma, où on avale son bol de nouilles en 10 minutes, mais dans la même gamme de prix. Ici, on n’a certes pas vue sur les cuistots mais le goût ne trompe pas… la qualité est au RDV.

Photo de Rosaline sur Foodreporter

Qu’est qu’on y mange ? Quantité de Bibimbap, servis en grande quantité, justement. Des entrées from Korea. On reprochera à la salade de seiche d’être un peu trop épicée, mais c’est ainsi au pays. Nous autres occidentaux sommes bien chétifs, quand il s’agit de piment.

Une ambiance chaleureuse, un service rapide et sympathique, une addition raisonnable et surtout une cuisine de qualité, RDV chez Jantchi ! Comptez 20 euros par tête.

Il vous manque l’adresse ?

6 rue Thérèse, 75001, Paris

Plus de 100 miams sur Foodreporter et on retiendra le commentaire de Juw: « Un delice..mais attention ca arrache !! »

Pas de panique, il y a aussi plein de plats sans piments !

Nakagawa, les sushis parisiens qui font la différence !

Manger de délicieux sushis à Paris, et même pas dans la célèbre rue St-Anne ? Evidemment, c’est possible ! L’adresse est pour l’instant confidentielle, vous n’avez pas besoin de réserver pour goûter les fameux sushis du Chef Nakagawa, installé dans le nord de Paris. Et pourtant, un thon aussi fondant mériterait quelques étoiles…

Les sashimis de Nakagawa, photo de Marie-Julie sur Foodreporter

Et ce n’est pas tout ! Mr Nakagawa est aussi le roi de la tempura et le pro de l’aubergine au Miso. Comme dans un izakaya, ces bars traditionnels japonais, une dizaine de « tapas » sont proposés à la carte. Ne manquez pour rien au monde la salade de poulpe !

J’ai préféré déguster avec mes papilles qu’avec mes yeux, je n’ai donc pas de photos à vous proposer… mais je vous recommande vivement le menu suivant :

– salade de poulpe

– plateau de sushis / makis (thon / saumon / dorade), d’une fraîcheur rarement égalée dans les restaurants parisiens

– bière asahi

– et en dessert… une glace vanille aux haricots rouges confits !

Le tout pour 25 euros et une qualité largement au dessus de la moyenne.

J’en ressors avec l’envie d’y retourner… et d’y goûter de nouvelles spécialités.

Bon plan : le plateau de sushis / makis, à commander la veille, qui nourrira copieusement 4 personnes pour 60 euros !

Pour l’instant 85 miams pour Nakagawa sur Food reporter !

Il vous manque l’adresse ? 3 rue St Hubert, 75011, Paris. Nakagawa fait également traiteur à emporter

 

Infographie : petite histoire du caviar

Suite à une dégustation de caviar chez Kaviari, découvrez notre infographie sur le caviar pour savoir comment le déguster et d’où viennent ces œufs qui génèrent tant de curiosité !

Pour mieux lire l’infographie, c’est ici : https://magic.piktochart.com/output/525866-minimalist

infographie-caviar

Ma recette de tartare de saumon

Pour 2 amoureux

Pour réussir un bon tartare de saumon, tout est dans l’assaisonnement ! Personnellement, j’aurais plutôt tenté un bon tartare de bœuf cru et sanguinolent, mais monsieur, étonnamment, n’avais pas l’air bien emballé ! 😦

——————————————————————————————————————–

Ah, j’oubliais, avant de commencer, le mot de cuisine japonaise du jour sera

SHAKE : saumon

En kanji :

En hiragana : しゃけ

——————————————————————————————————————–

20130921_134103

Mission n°1 : les courses, ou l’heure de queue au marché pour acheter tous les ingrédients
Mais qui aurait le courage de se lever aux aurores pour éviter la foule et rafler les premières tranches de ce beau saumon tout frais ? Pas moi !
Demandez au poissonnier 300g de saumon pour 2 personnes, et surtout précisez lui d’ôter la peau.
RDV ensuite chez le maraîcher, où vous demanderez un citron vert, des oignons nouveaux et une racine de gingembre.

Mission n°2, la préparation
Coupez le saumon en petit cubes, ainsi que 2 oignons blancs et 1 cm de gingembre. Mélangez le tout avec 1 cs de sauce soja, 1 cs d’huile d’olive, le jus d’un demi citron vert et un peu de zeste.

Réservez au frais.
Comment accompagner ce délicieux tartare ? Pourquoi pas d’un vin blanc, mais surtout de légumes simplement cuits à l’eau, pour une fonction plus décorative que gustative. C’est le début de la saison du poireau, profitons-en ! Faites cuire 10 min dans l’eau bouillante un blanc de poireau et une carotte.

Mission n°3 : le dressage
Disposez le tartare sur deux assiettes, déposez une moitié de blanc de poireau, que vous aurez coupé dans la longueur, et des tronçons de carotte. Mettez 2 brins de ciboulette sur chaque tartare pour la touche finale !

Bon appétit !

 

Le Bagel Saumon en infographie !

Bagel Saumon

La recette-infographie du jour : Julienne de légumes à l’ananas

Cliquez sur la photo pour visualiser l’infographie en entier !

Infographie Julienne ananas

Puisque l’hiver est toujours là… mangeons de la soupe de lentilles !

Les lentilles c’est bon, plein de fer, oui mais voilà au printemps on préfèrerait les manger en salade plutôt qu’en soupe…IMG_20130524_210313

On se verrait bien dans un parc avec sa petite bouteille de vin, sa nappe à carreaux, ses amis tous réunis assis dans l’herbe encore un peu humide… parce qu’on est encore au printemps hein, pas en été non plus. Bon et évidemment sans un énorme nuage de pluie planant au dessus de nos têtes.

Bref si comme moi vous sortez la tête de dessous la couverture en vous disant encore qu’il fait trop froid et que décidément, vous ne partirez pas en rando aujourd’hui, faites vous une bonne soupe de lentilles et c’est parti ! Vous pourrez déplacer des montagnes et peut-être même remonter dans votre mezzanine sans vous casser la margoulette (comme dirait mamie !)

Voici donc la fameuse recette de Julie (oui, la même Julie que pour le brunch spécial Fête des mères elle a dirait-on beaucoup d’idées ce week-end ! Puis c’est le moment d’inviter votre voisine à déjeuner, il y a 90% de chances que son frigo soit vide et la recette est pour 6 personnes !

La soupe de lentille aux épices.

Si comme moi, vous vous trouvez face à deux problématiques : la première étant que vous aimez les lentilles et l’autre que vos placards sont remplis d’épices, mais que vous ne savez pas quoi en faire, une la solution : faites vous une soupe de lentilles aux épices.

La recette (pour une bonne marmite soit 4 à 6 personnes) :

–          530 grammes de lentilles

–          3 belles tomates

–          2 oignons

–          de l’ail en poudre

–          du paprika doux

–          du curry

–          des herbes de provence

–          du basilic

–          de la muscade

–          30 grammes de beurre

Faites blanchir les oignons dans le beurre, puis ajoutez-y les tomates et les épices (les doses sont bien sûr à votre convenance).

  1. Une fois les tomates cuites ajoutez les lentilles et laissez chauffer une dizaine de minutes et mixez !

Voilà, vous avez une bonne soupe épicée à souhait à servir.

Les non végétariens peuvent aussi y ajouter des lardons.

Bon ben voilà, c’est rapide, c’est fini ! Et on boit quoi avec ça Julie ?

Dimanche, un british brunch pour maman en 10 minutes chrono !

Aujourd’hui, c’est Julie qui s’invite sur Culinarium et nous propose sa recette de brunch spécial Fête des mères. Au cas où vous auriez oublié, c’est dimanche que ça se passe !

Pour Julie la Fête des mères, ce sera autour d’un brunch, avec maman ! Un moment de convivialité mère-fille, c’est sûr qu’elle va adorer !

Dimanche : un british brunch pour maman en 10 minutes chrono !

 Dimanche, c’est la fête des mères, mais malheureusement votre programme de samedi soir est ultra chargé ? Aucun problème, j’ai la solution pour vous. Pour moins de 15 euros, vous pourrez préparer en dix minutes un british brunch pour votre Maman :

En allant acheter votre breuvage de samedi soir, prenez aussi :

– 1 boite de haricots blancs

– 1 tortilla déjà faite (en vente chez Dia par exemple)

– 1 salade verte en sachet

– 1 boite de concentré de tomates

– du bacon

– des Knacki

– 1 jus d’orange naturel

– du café

–  du brie

–  du comté

– de la confiture de griottes

– du beurre

– du pain de mie

– une fleur (à planquer dans un verre dans votre chambre)

Tout d’abord on met son réveil 10 minutes avant celui de maman.

Vous êtes prêtes ?

1. Sans un bruit, on fonce dans la cuisine et on met le café à faire.

2. Puis, on fait fondre du beurre dans une grande poêle, on y ajoute la tortilla, les Knacki et le bacon.

3. On ouvre la boite de haricots blancs, on y vide le concentré de tomates on sale (beaucoup) et on laisse mijoter.

4 On s’arrête un instant pour souffler et retourner la tortilla.

5. Pendant que ça cuit on met le pain de mie au grille-pain. On dispose ensuite le beurre, la confiture et le fromage sur un plateau.

Les trois premières minutes viennent de passer.

6. On arrête la cuisson du bacon, de la tortilla et des Knacki. On met le tout dans une assiette.  On y ajoute un peu de salade verte dans laquelle on aura mis une cuillère à café d’huile d’olive, une autre de balsamique, on sale, on poivre.

7. Ca y est, le pain est grillé, on tartine du beurre dessus, on y met du comté et une légère couche de confiture de griottes.  C’est très bon, j’ai testé Chez Camille et c’est une tuerie !

Maman montre ses premiers signes de réveil, on lui crie de la cuisine un «  Reste au lit, j’arrive avec une surprise ! ».

Les trois minutes suivantes viennent de passer.

8. On met les haricots à la tomate dans un bol qu’on ajoute au plateau.

9. On verse le jus d’orange dans un verre et le café dans une tasse.

10. On fonce dans notre chambre chercher la fleur qu’on ajoute à tout le brunch.

11. Avec l’haleine de lendemain de cuite que vous avez, pensez aussi à vous brosser les dents J.

On apporte le tout à Maman qui vous dira que vous avez certainement une sale tête, mais qui se rappellera combien elle vous aime et combien vous l’aimez.

Ca fait dix minutes ! Maintenant, trouvez une excuse pour retourner vous coucher, histoire de ne pas être de mauvaise humeur avec elle toute la journée.

Bravo, vous avez réussi un exploit !

british-brunch-guide-to-a-fry-up1P.S : Mesdemoiselles, apprenez aussi ce brunch à votre homme, provoquez une dispute un samedi soir et vous verrez que le dimanche matin, vous serez servies au lit comme des princesses.

 

 

 

 

Velouté de petits pois (et sa salade tomates/mozza)

L’été n’est pas au rendez-vous, donc misons sur le velouté de petit pois chaud plutôt que froid. D’ailleurs, pour boire une soupe froide kiwi / petit pois (oui, le mélange est étonnant !), je vous recommande la marque La Courtisane, pour avoir l’air trendy à la pose déjeuner !

P1020474Ma petite recette en 10 minutes chrono :

Les ingrédients pour ma soupe verte

– 400g de petits pois

– 1/2 cs de wasabi en poudre (ou un peu plus mais je ne voulais pas risquer que ma soupe devienne immangeable)

– 20 cl de crème liquide

– 1 verre d’eau

– sel, poivre, coriandre ou autre herbe

Faites cuire vos petits pois frais avec 1 verre d’eau, environ 15min. Remettez de l’eau si elle s’évapore toute.

Ajoutez la crème, le wasabi en poudre et mixez. S’il reste des morceaux, pas de panique, ce n’est pas dramatique !

Faites réchauffer un peu avant le service.

Salez, poivrez, photographiez et dégustez !

Vous pouvez servir dans des petits verres à côté d’une salade tomate / mozza, c’est très esthétique !

 

 

Revue de supermarché : Carrefour en Italie

Après une mission dans un supermarché Carrefour en Italie, voici les trouvailles que j’ai pu ramener :

– au rayon boisson : un lait fraise / cacao
Format optimal, vendu en briquettes de 15cl, par lot de trois. Franchement délicieux !
Marque : Yoga

Yoga

– au rayon pâtes :
On a en France les Barilla Tortellini Prosciutto Fromage ou Fromage tout court, elles sont déclinées en Italie en version tomate/ mozza et ricotta/épinards.

La taille d’un rayon de pâtes en Italie vaut le détour !

– au rayon biscuits : Pan di Stelle

La star du rayon biscuits en Italie, les biscuits étoile ! Déclinés dans de nombreux produits, céréales et barres, gâteaux et… biscuits de la lune !

– au rayon conserves : la préparation à sandwich
La marque Rio Mare, équivalent de notre Saupiquet, propose des préparations pour sandwich au thon. J’ai franchement hésité devant le rayon avant de me lancer. Ce n’est pas mauvais même si on évite des produits chimiques inutiles en achetant simplement une boite de thon à mettre dans du pain. Mais l’assaisonnement huile d’olive, origan, thon est plutôt réussi !