Tribulations d'un ourson en cuisine

Archives de Catégorie: Pâtes, riz

Aubergines-Café PinsonL’inspiration du week-end, de très bons roulés d’aubergine comme au Café Pinson ! Cela faisait 2 mois que je devais essayer la recette, fournie dans le magazine Be du mois d’octobre…

Me voilà donc partie pour le marché de Glacière, mon panier sous le bras. Premier arrêt chez un producteur pour faire le plein d’aubergines,  d’oignons, de menthe. Deuxième arrêt au supermarché pour attraper un citron et un concombre et me voilà devant mes fourneaux.

Mon astuce, c’est d’avoir plein d’herbes aromatiques au congélateur, comme ça quelle que soit la saison je ne suis jamais prise au dépourvu !

La recette est en réalité très simple :

Pour 2 personnes, coupez une aubergine dans la longueur en fines lamelles. Badigeonnez les tranches d’huile et faites les dorer 5 minutes au four.

Mettez ensuite 120g de riz rond dans 45cl d’eau et faites cuire jusqu’à ce que le riz devienne gluant et qu’il n’y ait plus d’eau. L’astuce pour parfumer le riz, ajoutez 2 sachets de thé vert pour la cuisson ! Mélangez avec l’oignon émincé, de la menthe et du persil et une cs de pâte de miso. Poivrez, ajoutez  un peu de piment.

Disposez une grosse cuillère de riz sur une tranche d’aubergine et roulez ! Mettez ensuite vos roulés  dans un plat à four et faites cuire 10 min.

Accompagnez le tout de tzatziki. Coupez un demi concombre en cubes après l’avoir épluché. Mélangez un fromage blanc, un demi-citron et un peu de zeste, de la ciboulette et de l’aneth, avec le concombre. Réservez, le tour est joué !


Samedi matin, je passe rapidement au marché à 9h30, profitant qu’il n’y ait personne. Et je remercie au passage les parisiens partis en vacances, qui m’ont évité au moins une heure de queue ! Oh, les beaux épinards frais made in France ! Je ne sais pas encore ce que je vais en faire, mais les voilà dans mon cabas.

Samedi soir, il n’y en avait déjà plus. Volatilisés, mes épinards ! Dévorés en risotto, il y a pire, ils auraient pu finir surgelés ou pire, en conserves pour une cantine scolaire !

Risotto épinards

Voici ma recette pour 4 pers :

Avec 250g de riz rond, 400g d’épinards, 40g de parmesan, 1cs de vin blanc, 1 cube de bouillon, 3 cs d’huile d’olive, 1 oignon

J’ai fait la lamentable erreur de faire cuire le riz à l’autocuiseur, mais c’était bon quand même. J’ai utilisé du riz rond biologique, il avait une bonne texture. Catastrophée par mon erreur, j’ai fait revenir de riz à la poêle avec de l’huile d’olive et un oignon et une cs de vin blanc. J’ai ajouté de l’eau de cuisson de mes épinards, dans laquelle j’avais mis un cube de bouillon de volaille.

J’ai fait blanchir les épinards puis je les ai ajouté dans le riz. Puis on laisse cuire le tout, on ajoute le parmesan, un peu de gruyère dans les assiettes et le tour est joué !


Jantchi est un restaurant coréen bien connu des asiatiques de la capitale. La queue qui s’étend devant le restaurant le samedi midi ne trompe pas, c’est effectivement très bon. Plus classieux que les cantines comme Higuma, où on avale son bol de nouilles en 10 minutes, mais dans la même gamme de prix. Ici, on n’a certes pas vue sur les cuistots mais le goût ne trompe pas… la qualité est au RDV.

Photo de Rosaline sur Foodreporter

Qu’est qu’on y mange ? Quantité de Bibimbap, servis en grande quantité, justement. Des entrées from Korea. On reprochera à la salade de seiche d’être un peu trop épicée, mais c’est ainsi au pays. Nous autres occidentaux sommes bien chétifs, quand il s’agit de piment.

Une ambiance chaleureuse, un service rapide et sympathique, une addition raisonnable et surtout une cuisine de qualité, RDV chez Jantchi ! Comptez 20 euros par tête.

Il vous manque l’adresse ?

6 rue Thérèse, 75001, Paris

Plus de 100 miams sur Foodreporter et on retiendra le commentaire de Juw: « Un delice..mais attention ca arrache !! »

Pas de panique, il y a aussi plein de plats sans piments !


La traditionnelle croziflette n’a qu’à bien se tenir ! La saison des bons plats d’hiver est terminée, place aux saveurs fraiches de l’été ! Voici donc comment accommoder des crozets Made in summer !
J’ai emprunté la recette derrière la boite de crozets Alpina SavoieP1020468 au Génépi!

Qu’est ce que les crozets ?

Les crozets sont de petites pâtes savoyardes carrées. Elles existent en plusieurs versions, nature, chanterelles, 3 céréales bio, sarrazin…

Mes crozets Made in Summer

La recette a été recommandée par le chef Patrick Turpin. Cependant, difficile de refaire chez soi la même présentation du plat que sur la photo d’Alpina Savoie sur ses paquets de crozets ! Il aurait fallu des cercles d’aluminium pour enrouler les filets de sole, c’est un peu compliqué pour un plat relativement simple.

La recette

Ingrédients pour 2 pers :
– 5 cl de crème liquide, que l’on peut remplacer par du lait si vous n’avez pas l’habitude d’acheter de la crème.
Je vais d’ailleurs finir la brique en faisant une soupe de petits pois, dont la recette sera bientôt dispo sur le blog !
– 100g de crozets
– 4 filets de sole (200g) : demandez au poissonnier de lever les filets. Attention, il faut des filets dans une sole assez grosse pour qu’ils soient jolis. Choisissez de préférence des soles françaises, qui sont un peu plus grosses. Des tailles minimum sont déterminées pour la pêche à la sole sur les côtés européennes.
– 1 tomate
– 1/2 bulbe de fenouil
– un peu de coriandre

La salade :
Commencez par préparer une salade avec le fenouil, coupé en fines lamelles et la tomate, coupée en petits carrés. Ajoutez la vinaigrette.

Les crozets :
Faites les cuire 15 min dans de l’eau bouillante salée. Egoutez les puis mélangez avec la crème et gardez les au chaud.

La sole :
Assaisonnez les filets avec quelques gouttes d’huile d’olive, sel et poivre. Laissez les cuire 4 min dans le four chaud.

Dressage :
Disposez les filets de sole dans l’assiette avec les crozets à côté. Disposez un peu de salade sur les crozets et autour.
Si vous en avez, ajoutez quelques herbes, pour ma part j’ai mis de la coriandre.

Bon appétit !


Mais qu’est ce que les croés ? Un nouveau produit d’Alpina Savoie, aussi appelé pâtes à poëler. Entre les quenelles, les pommes de terre, les ravioles, c’est la grande mode des produits tout prêts à poëler et Alpina Savoie s’y est lancé… avant les autres !
Mais le gratin de croés se mérite, pour ma part je dois aller jusqu’à Chamonix pour faire le plein ! D’ailleurs entre toutes les variétés de crozets (pour découvrir ce qu’est le crozet, cliquez sur le lien !) et les croés, inutile de dire que je dévalise le rayon, même si j’ajoute quand même quelques bières du Mont Blanc avant de passer en caisse. (pour savoir ce que c’est, pareil, cliquez, cliquez, cliquez sur le lien !)
Lire la suite


La cuisine japonaise est bien loin de se limiter aux sushis et aux ramens ! L’ochazuke est un plat que l’on cuisine avec les restes de riz et de saumon… attention, veillez à ce que le poisson soit bien frais ! Lire la suite


Cuisiner le natto est toute une aventure. Ces graines de soja fermentées sont sans conteste une des spécialités les plus mauvaises au monde, les plus dures à apprécier en tout cas. Toutefois dans des onigiris, on limite les dégats ! Pourquoi s’obstiner à en manger ? Parce que c’est plein de protéïnes pardi ! Et Clea cuisine en dira autant !
Lire la suite